IHPE – BRENER RAFFALLI Kelly *

SITUATION ACTUELLE : Thèse soutenue le 9 novembre 2017
SITUATION A L’IHPE : Doctorante (2013-2017) et ATER (2017)
ENCADRANTS : Guillaume MITTA & Eve TOULZA
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES (cliquer sur le logo)   
SUJET DE THESE :
Dynamique de l’holobionte corallien et plasticité transcriptomique : variabilité inter individuelle, inter populationnelle et interspécifique
MOTS CLES :
Plasticité transcriptomique, Pocillopora damicornis, Corallium rubrum, anthozoaire, adaptation des cnidaires, communauté microbienne symbiotique, holobionte, RNA-seq, metabarcoding 16S, stress thermique
RESUME DE THESE :
Dans le contexte actuel des changements globaux, des hypothèses théoriques concernant l’adaptation des espèces sessiles longévives émergent et prédisent qu’une stratégie de plasticité devrait être sélectionnée dans le cas de populations expérimentant des environnements fluctuants. Néanmoins, les validations expérimentales et les mécanismes sous-jacents sont largement méconnus. L’objectif de ce projet est d’étudier cette question chez des cnidaires marins d’intérêt écologique (le corail scléractiniaire tropical Pocillopora damicornis, espèce principalement sténotherme) et patrimonial (le corail rouge Corallium rubrum, espèce principalement eurytherme). Compte tenu du consortium d’organismes que représentent ces espèces (cnidaire, symbiote et microbiote associé), nous proposons d’étudier la dynamique de l’holobionte ainsi que sa plasticité transcriptomique en combinant des approches métagénomiques, métatranscriptomiques et transcriptomiques. Nous proposons de mener ces approches non seulement sur nos deux espèces d’intérêt mais aussi sur des populations de chaque espèce expérimentant des environnements plus ou moins fluctuants. Cette analyse interspécifique et inter populationnelle sera complétée par une analyse de la variabilité interindividuelle dans chacune de ces populations.
PUBLICATIONS A L’IHPE lien