IHPE – BOISMORAND Louis

IHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-37-26
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email : louis.boismorand@ifremer.fr

GRADE : Doctorant Ifremer
ECOLE DOCTORALE : Montpellier ED 584 : GAIA
ENCADRANTS : Guillaume MITTA & Jérémie VIDAL-DUPIOL
EQUIPE : MIA
RESPONSABILITES: membre du groupe de travail à l’origine du Réseau des Doctorants Ifremer

Télécharger le CV français / anglais

RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

OrcidResearcher ID
et Publons
ID-HAL
ou CV-HAL
Research GateScopus
Preview
AcademiaGoogle ScholarLinked InTwitter
-------Lien-

SUJET DE THESE :
Comment la température et la nutrition contrôlent-elles la susceptibilité des huîtres au syndrome de mortalité des huîtres du Pacifique ?

MOTS CLES :
Syndrome de Mortalité de l’huître du Pacifique – Mésocosmes – Omiques intégratives – Maladie multifactorielle – Nutrition – Température

PROJET DE THESE :
Alors que C. gigas subit des épisodes de mortalité saisonniers depuis des décennies (Samain et al., 2008), l’intensité de ceux-ci a augmenté de façon spectaculaire depuis 2008. En effet, ces épisodes, qui touchent essentiellement les naissains et juvéniles, entrainent chaque année en France plus de 35 % de mortalités chez les huîtres aussi bien en populations exploitées qu’en populations naturelles (ECOSCOPA, 2020 & Fleury et al., 2020). La maladie associée à ces épisodes est appelée syndrome de mortalité des huîtres du Pacifique (POMS) (Paul-Pont et al., 2013). En plus d’être une maladie poly-microbienne, en impliquant séquentiellement le virus OsHV-1 µVar et des bactéries opportunistes, le POMS est une maladie multifactorielle. En effet, certains facteurs jouent un rôle prépondérant dans la mise en place de ce syndrome (Petton et al., 2021). Dans le cadre de mon projet de thèse, nous allons nous focaliser sur deux de ces facteurs : la température et le régime alimentaire. L’objectif sera de décrypter les mécanismes par lesquels ces deux facteurs influencent le POMS. En combinaison avec d’autres travaux de L’ANR DECICOMP (e.g. effet de l’âge), dans laquelle mon projet de thèse est intégré, mes travaux permettront de mieux comprendre toute la complexité du POMS.

CURSUS :
2020 Master de Sciences, Technologies, Santé Mention Sciences de la Mer et Fonctionnement des Ecosystèmes Marins et Changements Globaux (Sorbonne Université)
2018 Licence Sciences, Technologies, Santé Mention Sciences de la vie, Parcours Biologie marine (Université de La Rochelle)