IHPE – MATHIEU-BEGNE Eglantine

EDB Toulouse
et
IHPE UMR 5244
Université de Perpignan via Domitia
52 Avenue Paul Alduy
F-66860 Perpignan Cedex
Tel +33(0)4-68-66-20-50
Fax +33(0)4-68-66-22-81
email : eglantine.mb@gmail.com
rond-GB
GRADE :Doctorante (CV français ; anglais)
ENCADRANTS : Géraldine Loot (EDB, Toulouse), Simon Blanchet (SETE, Moulis) et Olivier Rey (IHPE, Perpignan)
ECOLE DOCTORALE : Sevab
EQUIPE : ECOEVI
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

Orcid

Research Gate

HAL cv ou id

Google Scholar

Researcher Id

Academia

Publons

Scopus Preview

Linked In

Twitter
LienLien-----Lien--
SUJET DE THESE :
Mécanismes d’infestation de l’ectoparasite de poisson d’eau douce Tracheliastes polycolpus
MOTS CLES :
Parasitisme ; Génomique ; Super-propagateur
PROJET DE THESE :
Une énigme de la biologie évolutive réside dans l’observation générale que les hôtes sont inégaux face au parasitisme ; en effet peu d’individus hôtes accumulent une forte densité de parasites, quand la grande majorité est peu ou pas infectée. Les hôtes qui agrègent ainsi les parasites peuvent avoir un fort impact sur la dynamique de transmission des pathogènes et sont dès lors nommés « super-propagateurs ». Cependant, la raison de l’émergence de ces super-propagateurs dans les populations naturelles reste à ce jour assez méconnu. Cela requiert en effet une compréhension approfondie des facteurs clefs du processus d’infestation.
Dans ce projet de thèse, j’ai pour but d’étudier l’émergence des super-propagateurs en m’appuyant sur deux concepts que sont le filtre de rencontre (qui regroupe les facteurs favorisant la rencontre entre l’hôte et le parasite) et le filtre de compatibilité (qui regroupe les facteurs permettant un établissement durable du parasite au sein de son hôte). Etant donné qu’il existe une triple interaction entre l’hôte, le parasite et l’environnement, les facteurs environnementaux favorisant le contact entre hôte et parasite, mais aussi les facteurs intrinsèques à l’hôte et/ou au parasite et régissant leur compatibilité (tel que la résistance, la virulence mais aussi le macrobiote de l’hôte), sont susceptibles d’être impliqués dans le processus d’infestation. Afin d’évaluer le rôle de ces facteurs dans chaque filtre, je me focaliserai sur l’interaction entre l’ectoparasite Tracheliastes polycolpus et les espèces piscicoles d’eau douce connus pour être des hôtes potentiels de ce dernier.
Plus précisément, je vise à i) quantifier l’impact  de T. polycolpus sur son hôte principal de manière extensive depuis les bases moléculaire jusqu’aux altérations phénotypiques ; ii) tester le lien entre les caractéristiques environnementale à l’échelle de l’habitat local et la charge parasitaire au travers à la fois d’une approche descriptive et semi-expérimentale (filtre de rencontre) ; iii) identifier les bases moléculaires de la compatibilité entre hôte et parasite en m’appuyant sur une approche transcriptomique et iv) évaluer le rôle du microbiote de l’hôte dans le processus d’infestation au travers d’une approche semi-expérimentale.
CURSUS :
2015-2016 : Master 2 Recherche Biodiversité Ecologie et Evolution à l’Université Paul Sabatier Toulouse III
2014-2015 : Master 1 d’Ecologie à l’Université Paul Sabatier Toulouse III
2011-2014 : Licence 3 Biologie des Organismes des Populations et des Ecosystèmes à l’Université Paul Sabatier Toulouse  III
2010-2011 : École préparatoire Lettres et Sciences Sociales au Lycée Montaigne à Bordeaux
2009-2010 : Baccalauréat scientifique au lycée Champollion (Figeac, 46)
DERNIERES PUBLICATIONS :
Mathieu-Bégné, E., Loot, G., Blanchet, S., Toulza, E., Genthon, C. & Rey, O. (2019a). De novo transcriptome assembly for Tracheliastes polycolpus, an invasive ectoparasite of freshwater fish in western Europe. Marine Genomics.
Mathieu-Bégné, E., Loot, G., Chevalier, M., Paz-Vinas, I. & Blanchet, S. (2019b). Demographic and genetic collapses in spatially structured populations: insights from a long-term survey in wild fish metapopulations. Oikos, 128, 196–207.