IHPE – ROBINO Etienne

EtienneIHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-37-26
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email : Etienne.Robino@ifremer.fr
rond-GB

GRADE : Doctorant (télécharger le CV)
ECOLE DOCTORALE : GAIA
ENCADRANTS : Guillaume CHARRIERE
EQUIPE : MIMM
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :  Linkedin
SUJET DE THESE
« Etude des interactions entre Vibrios et les amibes marines : Rôle dans l’émergence des pathogènes en milieu marin »
MOTS CLES
amibes marines, diversité microbienne, émergence de pathogènes, vibrios, surmortalités d’huîtres
PROJET DE THESE
Les vibrios sont responsables de crises importantes en aquaculture, comme dans l’ostréiculture, la pisciculture ou la pénéiculture. Notre laboratoire a montré que le vibrio V. tasmaniensis LGP32, qui est pathogène pour l’huître Crassostrea gigas, est une bactérie intracellulaire facultative qui survit dans les phagocytes de l’huître, les hémocytes, sur lesquels elle exerce des effets cytopathiques. Un nombre croissant d’études montre que d’autres vibrios pathogènes adoptent aussi des stades intracellulaires chez leur hôte mais aussi dans l’environnement chez les amibes. Les mécanismes cellulaires et moléculaires de la phagocytose étant largement conservés, il est proposé que la pression sélective exercée par les amibes favoriserait l’émergence de pathogènes résistants à la phagocytose. Nos résultats récents montrent que LGP32 possède aussi la capacité de résister à la phagocytose par les amibes marines des zones ostréicoles. Afin de mieux comprendre le rôle potentiel de ces interactions dans l’émergence de vibrio pathogènes, l’objectif de la thèse est d’étudier les mécanismes cellulaires et moléculaires d’interactions entre des souches de Vibrio tasmaniensis et les amibes du milieu ostréicole en combinant des approches de biologie cellulaire, de microbiologie, de transcriptomique et de génomique comparative et fonctionnelle. Les résultats de ce travail permettront une meilleure compréhension des mécanismes d’émergence de vibrios pathogènes en milieu marin.
CURSUS
-Bac : STPA (2007), Lycée André Paillot (Saint Genis-Laval)
-BTS : Anabiotec (2010), Lycée André Paillot (Saint Genis-Laval)
-Licence : Microbiologie (2014), Université Claude Bernard (Lyon)
-Master 1 : IMVI (2015), Université Denis Diderot (Paris VII)
-Master 2 : MES (2016), Université Pierre et Marie Curie (Paris VI)