MIMM/Adaptabilité/CORRUPT

CORRUPT

interaCtiOns vibRio viRus hUître réPonse anTivirale

Impact des interactions tripartites bactéries, virus et hôte sur la réponse antivirale de l’huître C. gigas

 

Projet DS inter-centre Ifremer (2019-2020)
Coordinatrice Caroline Montagnani & Yannick Labreuche
Partenaires :
Ifremer UMR 8227 Equipe Génomique des vibrios, Station Biologique de Roscoff
Laboratoire Ifremer SG2M La Tremblade
Le quorum-sensing (QS) est un mécanisme de signalisation cellulaire reposant sur l’émission par les bactéries de molécules médiatrices désignées «auto-inducteurs», impliquées dans la communication bactérienne intra et inter-spécifique et coordonnant de multiples activités chez les bactéries (formation de biofilms, bioluminescence, etc…). Des données récentes ont montré qu’un peptide (cyclo Phe-Pro ou cFP) impliqué dans le QS chez la bactérie Vibrio vulnificus inhibait la réponse antivirale et augmentait la susceptibilité de l’hôte aux infections virales. Ce peptide cFP interagit directement avec un récepteur majeur de la réponse antivirale de la famille des RLR (RIG-like recognition receptors) appelé RIG-1 bloquant ainsi la voix des interférons et la réponse antivirale. Ces résultats sont particulièrement originaux dans la mesure où très peu de données sont aujourd’hui disponibles sur (i) les interactions potentielles entre les molécules de signal du QS et la réponse antivirale et (ii) plus largement, les interactions entre micro-organismes bactériens et viraux au sein des hôtes et l’impact de ces interactions sur leur susceptibilité aux maladies.
L’objectif du projet CORRUPT est d’explorer l’impact des interactions virus-bactéries au sein de l’huître Crassostrea gigas face au syndrome de mortalité des juvéniles. L’étiologie polymicrobienne de ce syndrome a récemment été décryptée au sein de nos laboratoires. Elle repose sur une succession d’évènements depuis une première étape d’infection et de réplication active du virus OsHV-1 µVar, résultant d’une réponse antivirale inefficace de l’hôte, à une immunosuppression et des infections secondaires par des bactéries opportunistes, dont les vibrios. Dans ce contexte, nous posons la question des facteurs pouvant influer sur la réponse antivirale de l’hôte, favoriser l’infection virale et la permissivité aux infections bactériennes. Pour répondre à cette question, à la lumière des données obtenues chez V. vulnificus, nous étudierons le rôle du peptide cFP sur la réponse immunitaire antivirale de l’huître. Par ailleurs, les mécanismes de défense antivirale décryptés chez l’huitre montrent l’implication de voies immunitaires fortement conservées, dont la voie des interférons et l’implication de récepteurs de type RIG-1. Nous regarderons donc si, chez l’huître, de telles interactions entre les molécules du QS des vibrios et les récepteurs de la réponse antivirale peuvent être à l’origine de mécanismes jusqu’alors inconnus d’inhibition du système antiviral conduisant à l’augmentation de la susceptibilité des huitres au syndrome de mortalité des juvéniles