MIMM/Adaptabilité/MAINMONIDE

MAINMONIDE

Évaluer les impacts du changement climatique sur le récif corallien d’Eilat de demain

 

Investigateurs principaux : Jérémie Vidal-Dupiol,  Eve Toulza, Erwan Harscouet, Mitta Guillaume
Collaboration international Baruch Rinkevich et Dor Shefy (Haifa university)
La dégradation permanente de l’écosystème « récif corallien » en association aux prévisions  d’un avenir sombre, appellent, aujourd’hui, au développement de nouvelles méthodes de gestion. Cette étude pose ainsi les premiers jalons du développement d’une boîte à outils scientifique pour la gestion d’une biodiversité durable des «récifs de demain», en se focalisant, sur le recrutement corallien (fuel de l’evolution de la biodiversité récifale) à l’échelle intraspecifique au travers de l’espèce corallienne modèle (Stylophora pistillata) du golfe d’Eilat. Cela se fera au travers de deux thèmes. Le premier thème est basé sur la notion que le maintien de la diversité génétique d’une population à des niveaux élevés est un objectif important, puisque les populations approvisionné par de l’auto-recrutement (moins riches en biodiversité) peuvent être plus vulnérables au changement climatique. Ainsi, evaluer les niveaux d’hétérogénéité génétique dans la population de colonies contemporaines de Stylophora adultes et les comparer à la population nouvellement recrutée (les futures populations) fournira l’évaluation à long terme des changements génétiques possibles. Le deuxième thème considère le chimérisme naturel. En effet, le recrutement des coraux est associé à la formation de chimères, la fusion entre juvéniles conspécifiques. Bien que communément documentées, très peu d’études comprennent des expériences de comparaisons entre des individus chimériques et non chimériques, sans parler de l’étude des conséquences écologiques et évolutives du chimérisme chez les coraux (e.g. réponses cumulatives des partenaires chimériques aux agressions environnementales). Ce projet a donc deux objectifs spécifiques: (I) Évaluer les patrons de génétiques des populations de recrues de Stylophora pistillata et les comparer aux populations localement établies (partenaire israélien); (II) Évaluer les disparités d’expression génique chez des Stylophora pistillata chimérique et génétiquement homogènes lors d’un stress thermique et lumineux (partenaire français).