MIMM/Emergence/AMIBADAPT

AMIBADAPT

Exploration des AMIBes marines et leurs endosymbiotes en tant que niche ADAPTive intracellulaire environnementale pour l’émergence de pathogènes

 

Labex Cemeb (2018-2019)
Coordinateur : Guillaume Charrière
Les amibes libres sont des prédateurs de bactéries qui se nourrissent par phagocytose. Sous cette pression sélective, certaines bactéries ont développé des stratégies de résistance à la prédation et se comportent comme des endosymbiontes facultatifs ou obligatoires. Parmi la diversité des endosymbiontes d’amibes qui ont été décrits dans les eaux douces, une majorité appartient à des clades qui contiennent des pathogènes connus pour les humains et d’autres métazoaires, comme par exemple les Legionnellales, Mycobateriae et Chlamydiae. Récemment, des travaux ont décrit pour la première fois deux endosymbiontes d’amibes libres provenant d’isolats marins appartenant aux Legionellales. En outre, nous avons constaté que certains Vibrionaceae peuvent se comporter comme des pathogènes intracellulaires facultatifs et résister à la prédation par les amibes marines. Par conséquent, certains agents pathogènes pourraient apparaître en acquérant des caractères de résistance et de virulence en cours de sélection par les amibes. Les endosymbiontes d’amibes pourraient alors représenter à la fois un sous-ensemble de pathogènes potentiels ainsi qu’un réservoir génétique de facteurs de résistance et de virulence. Ici, nous proposons d’étudier la diversité inexploitée des endosymbiontes d’amibes libres vivant dans les environnements marins afin de caractériser cette niche adaptative potentielle pour les pathogènes émergents.

Exemples de la diversité des morphotypes d’amibes isolés en milieu marin au cours du projet VibrAm © E. Robino
Partenaire 1 – UMR 5244 IHPE : Guillaume Charrière, Etienne Robino, Sandra Le Buissonnais, Angélique Perret
Partenaire 2 – UMR 9190 MARBEC: Jean-Christophe Auguet
Partenaire 3 – UMR 5290 MIVEGEC : Olivier Duron, Marie Buysse