MIMM/Emergence/INTERVIBRIO

Identification de réservoirs de vibrios pathogènes d’huîtres et des espèces planctoniques pouvant favoriser leur infection dans la lagune de Thau

 

Ec2co (2014-2015)
Coordinatrice Delphine Destoumieux-Garzόn
Des souches de vibrios et un variant du virus herpès OsHV-1 ont été retrouvés de manière récurrente dans les huîtres moribondes lors des épisodes de mortalités de C. gigas en saison chaude. La virulence de diverses souches de Vibrio appartenant au groupe Splendidus et à l’espèce V. aestuarianus a été confirmée en infection expérimentale d’huîtres. Toutefois à ce jour, on ne connaît rien ou presque de la transmission de ces souches de Vibrio à l’huître et des espèces environnementales qui pourraient en être vecteurs. De manière surprenante, en conditions d’infections expérimentales, lorsque les huîtres sont immergées dans une eau de mer dépourvue de plancton ou de particules en suspension (eau de mer filtrée), l’infection par ces vibrios n’induit pas de mortalités. Une hypothèse est que la taille des vibrios (1 µm), qui se trouve en deçà du spectre de taille des proies pour l’huître (10 à 500 µm), ne permet pas une filtration efficace. A l’inverse, dans l’environnement naturel, les souches bactériennes pourraient utiliser pour vecteurs des espèces planctoniques, comme cela a été démontré pour le pathogène humain V. cholerae. Dans un contexte de surmortalités d’huîtres, il nous est ainsi apparu particulièrement intéressant de déterminer si certaines espèces planctoniques sont capables de concentrer les souches de V. aestuarianus et Splendidus pathogènes pour les huîtres et d’identifier les potentiels réservoirs de ces pathogènes en milieu ostréicole. Nous avons ainsi mis en place un suivi environnemental de 2 ans dans le bassin de Thau qui supporte une importante activité ostréicole en méditerranée.
Principaux résultats du projet
Les résultats du projet InterVibrio ont montré l’absence de V. aestuarianus dans le sédiment et la colonne d’eau du bassin de Thau en 2013 et 2014 alors que d’importantes mortalités d’huitres étaient observées. Les populations pathogènes du clade Splendidus (V. tasmaniensis et V. crassostreae) ont quant à elles été retrouvées dans ces deux compartiments. Le sédiment sous les tables ostréicoles est apparu comme un potentiel réservoir pour ces populations pathogènes. Nous avons également montré que les populations pathogènes du clade Splendidus mettaient en jeu des associations étroites avec des espèces planctoniques (zoo et phytoplancton) susceptibles de favoriser l’infection des huitres. Nous avons enfin montré que les traits de virulence de ces vibrios chez l’huitre (facteurs cytotoxiques, facteurs de résistance à la dégradation phagocytaires) étaient également des déterminants majeurs de leur résistance au grazing par les protistes marins présents en milieu ostréicole. Ainsi, les espèces planctoniques pourraient non seulement favoriser la transmission des pathogènes mais également favoriser leur émergence en sélectionnant des génotypes virulents chez l’huitre.
Articles
  • Faure D, et al. (2015) Environmental microbiology as a mosaic of explored ecosystems and issues. Environ Sci Pollut Res Int. Sep;22(18):13577-98.
  • Abi-Khalil C, et al. (2016) Exposure to the Paralytic Shellfish Toxin Producer Alexandrium catenella Increases the Susceptibility of the Oyster Crassostrea gigas to Pathogenic Vibrios. Toxins (Basel). 8(1).
  • Lopez-Joven C, Rolland JL, et al. Vibrio dynamics in an oyster culture lagoon. A focus on vibrios pathogenic for oysters. (In prep)
  • Poirier A. et al. Predator-prey interactions may drive pathogen emergence in coastal marine waters by selection of resistance and virulence factors. In prep.
Partenaire 1 – Interactions Hôtes-Pathogènes-Environnements (UMR 5244 – Ifremer, CNRS, Université de Perpignan Via Domitia, Université de Montpellier) :  Jean-Luc Rolland, Carmen Lopez-Joven, Philippe Haffner, Guillaume M. Charrière, Aurore Poirier, Etienne Robino, Celina Abi-Khalil, Delphine Destoumieux-Garzόn
Partenaire 2 – MARine Biodiversity Exploitation and Conservation  (UMR MARBEC), MontpellierAudrey Caro, Cécile Roques, Eric Abbadie, Estelle Masseret, Mohamed Laabir, Delphine Bonnet
Paratenaire 3 – Unité Ifremer SG2M/ LGPMM, La Tremblade : Marie-Agnès Travers