IHPE – DORANT Yann

IHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-46-06
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email: yann.dorant@ifremer.fr

GRADE : Post-doctorant Ifremer
EQUIPE MIA

RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

OrcidResearcher ID
et Publons
ID-HAL
ou CV-HAL
Research GateScopus
Preview
AcademiaGoogle ScholarLinked InTwitter
Lien--Lien--Lien-Lien

DOMAINE D’EXPERTISE/RECHERCHE :
Depuis 2015, je me suis spécialisé dans l’étude de la génomique des populations. Tout d’abord comme doctorant (IBIS, Université Laval) où je me suis intéressé aux populations de homard d’Amérique en Atlantique Nord-Ouest. La recherche conduite durant cette thèse constitue la plus grande étude de la structure génomique des populations menée à ce jour chez les crustacés marins. Plus particulièrement, j’ai pu mettre en évidence l’importance des variants structuraux ainsi que la variation génétique adaptative dans la structure génétique des stocks à différentes échelles spatiales.
Le projet de recherche au sein duquel je participe actuellement en tant que chercheur post-doctorant à l’IHPE, vise à mieux caractériser les processus de formation de la perle de culture polynésienne. Dans ce but, nous combinons des approches multi-OMICs (génomique, transcriptomique, protéomique, épigenétique) afin d’approfondir notre compréhension des facteurs impliqués dans les variations de la qualité des perles, notamment les gènes et les paramètres environnementaux responsables de la couleur.
CURSUS :
2020 Ph.D Biologie-Génomique, Université Laval, Québec, Canada
2014 Master 2, Écologie des littoraux et estuaires, Université de La Rochelle, France
2012 Licence, Biologie des Organismes, Université de Rennes I, France
2009 Baccalauréat série S, Lycée Lesage (Vannes)

DERNIERES PUBLICATIONS
Cayuela, H., Dorant, Y., Mérot, C., Laporte, M., Normandeau, E., Gagnon‐Harvey, S., Clément, M., Sirois, P. and Bernatchez, L. (2021). Thermal adaptation rather than demographic history drives genetic structure inferred by copy number variants in a marine fish. Molecular Ecology, 30: 1624-1641. doi.org/10.1111/mec.15835

Dorant, Y., Cayuela, H., Wellband, K., Laporte, M., Rougemont, Q., Mérot, C., … Bernatchez, L. (2020). Copy number variants outperform SNPs to reveal genotype–temperature association in a marine species. Molecular Ecology, (29), 4765–4782. doi: 10.1111/mec.15565

Cayuela, H., Rougemont, Q., Laporte, M., Mérot, C., Normandeau, E., Dorant, Y., … Bernatchez, L. (2020). Shared ancestral polymorphism and chromosomal rearrangements as potential drivers of local adaptation in a marine fish. Molecular Ecology. doi.org/10.1111/mec.15499

Dorant, Y., Benestan, L., Rougemont, Q., Normandeau, E., Boyle, B., Rochette, R., & Bernatchez, L. (2019). Comparing Pool‐seq, Rapture, and GBS genotyping for inferring weak population structure: The American lobster (Homarus americanus) as a case study. Ecology and Evolution. doi.org/10.1002/ece3.5240.