IHPE – BLIN Manon

IHPE UMR 5244
Université de Perpignan via Domitia
52 Avenue Paul Alduy
F-66860 Perpignan Cedex
Tel +33(0)4-68-66-20-50
Fax +33(0)4-68-66-22-81
email : manon.blin@univ-perp.fr

GRADE : Doctorante CIFRE-UPVD
ENCADRANTS : Jérôme BOISSIER & Julien PORTELA (PARADEV SA)
ECOLE DOCTORALE : Perpignan ED 305 : Energie Environnement
EQUIPE : MIA

Télécharger le CV français / anglais

RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

OrcidResearcher ID
et Publons
ID-HAL
ou CV-HAL
Research GateScopus
Preview
AcademiaGoogle ScholarLinked InTwitter
--LienLien---Lien-

SUJET DE THESE :
« Diagno-LAMP » : Développement d’outils de diagnostic rapide de diverses parasitoses grâce à la technique d’amplification isothermique de l’ADN Loop-Mediated Isothermal Amplification

MOTS CLES :
Diagnostic, parasite, LAMP, Schistosomiase

PROJET DE THESE :
La Bilharziose est la deuxième maladie parasitaire après le paludisme. Ses données épidémiologiques sont impressionnantes, avec 650 millions de personnes exposées, et 200 000 à 250 000 décès annuels. Différentes techniques de diagnostic ont été développées. Ces méthodes sont généralement coûteuses et nécessitent des équipements sophistiqués et du personnel expérimenté. Les pays situés dans des zones endémiques ne peuvent pas se permettre d’utiliser des diagnostics aussi coûteux. En outre, certaines ne peuvent être utilisées que sur des patients qui n’ont jamais été exposés au parasite et ne peuvent donc pas être utilisées dans les zones endémiques où les patients sont constamment réinfectés. Ainsi, le développement de diagnostics sensibles et adaptés aux zones endémiques seraient les bienvenus. Pour cette raison, l’objectif est de développer un test de diagnostic en utilisant la technique d’amplification isotherme médiée par LOOP (LAMP). Cette dernière possède toutes les caractéristiques requises pour être adaptée aux zones endémiques : procédure simple et rapide, faible coût et absence de chaîne du froid. L’ensemble de la procédure est pensé : traitement de l’échantillon, étape réactionnelle, révélation, et lyophilisation. Un tel outil permettrait de répondre à l’objectif de l’Organisation Mondiale de la Santé qui est d’atteindre 99% de faibles intensités parasitaires.

DISTINCTIONS/PRIX :
2021 Congrès des Doctorants UPVD : 2ème prix pour la thèse en 400 mots

CURSUS :
2020 Master Biodiversité, Ecologie, Evolution, parcours Biodiversité et Développement Durable, UPVD
2018 Licence S.V.T parcours Biologie Ecologie, UPVD
2014 Première année communes aux études de Santé (PACES), reçue au concours Pharmacie, Université de Montpellier
2012 Baccalauréat scientifique spécialité Sciences de la Vie et de la Terre, Lycée Général privé St-Louis de Gonzague, Perpignan