IHPE – LAGORCE Arnaud

IHPE UMR 5244
Université de Perpignan via Domitia
52 Avenue Paul Alduy
F-66860 Perpignan Cedex
Tel +33(0)4-68-66-17-78
Fax +33(0)4-68-66-22-81
email: arnaud.lagorce@univ-perp.fr

GRADE : Maître de Conférences, Université de Perpignan Via Domitia
EQUIPE : TREV

RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

OrcidResearcher ID
et Publons
ID-HAL
ou CV-HAL
Research GateScopus
Preview
AcademiaGoogle ScholarLinked InTwitter
Lien--LienLienLien-Lien-

DOMAINE D’EXPERTISE-RECHERCHE :
Je suis un microbiologiste dont le parcours est caractérisé par l’exploration de micro-organismes modèles (procaryotes et eucaryotes), notamment en interaction avec leur hôte, en utilisant les avancées de la génomique (transcriptome, protéome, séquençage, construction de mutants) pour répondre à des questions scientifiques fondamentales ou appliquées. Mes premiers travaux de recherche initiés au Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés à l’INSA de Toulouse portaient sur la caractérisation génétique et biochimique de mutants de la paroi chez la levure Saccharomyces cerevisiae (Programme Européen EuroCellWall). La paroi de la levure étant une cible idéale pour développer des fongicides, j’ai travaillé pendant quelques années chez Bayer CropScience pour étudier le processus infectieux du champignon phytopathogène Magnaporthe oryzae avec l’optique d’identifier de nouvelles cibles pour le développement de fongicides et de méthodes de diagnostics (Programme Européen Garnish).  En 2005, j’ai rejoint l’Université Paris Sud à l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) pour caractériser les réponses cellulaires et transcriptomiques aux métaux lourds et aux radiations de l’archaea marine Thermococcus gammatolerans (Programmes CEA ToxNuc-E et ANR Gammatolerans). J’ai finalement intégré en 2016 l’équipe « Mécanismes d’Interaction et d’Adaptation en Milieu Marin » (MIMM) du Laboratoire Interactions-Hôtes-Pathogènes-Environnements (IHPE) pour étudier l’étiologie des mortalités estivales chez l’huître Crassostrea gigas. Mes activités de recherche portent dorénavant sur l’analyse du pouvoir pathogène des populations de Vibrio impliquées dans les mortalités estivales massives d’huîtres en Méditerranée (ANR Decipher et PEPS Inhospitality).

CURSUS :
2005 Concours de Maître de Conférences des Universités – Université Paris Sud
2002 Doctorat de Biologie – Santé – Biotechnologies – INSA de Toulouse
1999 Diplôme d’Etudes Approfondies de Biologie – Santé – Biotechnologies – INSA de Toulouse
1995-1999 DEUG, Licence, Maîtrise de Biologie Cellulaire et Physiologie – Université de Bordeaux Segalen

ENSEIGNEMENT :
– Microbiologie
– Biologie moléculaire
– Génomique

PUBLICATIONS : lien