IHPE – DANTAN Luc

IHPE UMR 5244
Université de Perpignan via Domitia
52 Avenue Paul Alduy
F-66860 Perpignan Cedex
Tel +33(0)4-68-66-20-50
Fax +33(0)4-68-66-22-81
email : luc.dantan@univ-perp.fr
rond-GB
GRADE : Doctorant (CV)
ECOLE DOCTORALE : ED 305 – Energie Environnement
ENCADRANTS : Céline COSSEAU, Eve TOULZA, Yannick GUEGUEN
EQUIPE : ECOEVI & MIMM
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES :

Orcid

Research Gate

HAL cv ou id

Google Scholar

Researcher Id

Academia

Publons

Scopus Preview

Linked In

Twitter
--------Lien-
SUJET DE THESE :
Caractérisation des Effets Immunomodulateurs de la Microflore Naturelle de l’Huître Crassostrea gigas et Développement de Probiotiques pour la Conchyliculture
MOTS CLES :
Crassostrea gigas, microflore, probiotique, immunomodulation, compétition positive

PROJET DE THESE :
De plus en plus d’études récentes montrent que l’unité de sélection évolutive n’est pas l’individu isolé mais l’holobionte, c’est-à-dire l’animal ou la plante avec tous les microorganismes qui lui sont associés. Les microorganismes sont bénéfiques pour la survie, la nutrition, l’homéostasie et le développement des hôtes auxquels ils sont associés. Tout particulièrement, le rôle immunomodulateur de certaines bactéries commensales a été mis en évidence chez les mammifères et la commercialisation de bactéries sous forme de probiotiques est largement appliquée en prophylaxie en santé humaine. Chez les organismes marins d’intérêt économique, plusieurs études rapportent la possibilité d’étendre l’utilisation de probiotiques aux pratiques d’élevage aquacole, y compris en conchyliculture. L’intensification de l’aquaculture et l’apparition de crises sanitaires sur les élevages ont encouragé la recherche à développer des solutions durables sans compromettre l’environnement (alternatives aux antibiotiques) afin d’enrayer les maladies. C’est ainsi que l’utilisation de probiotiques s’est étendue à l’aquaculture et a montré des résultats prometteurs. Toutefois ces applications concernent essentiellement les élevages piscicoles et la culture des crevettes. Très peu d’études se sont consacrées à la mise en application sur des élevages conchylicoles. L’huître C. gigas subit depuis 2008 des épisodes de mortalités massives menaçant la filière ostréicole française. Dans le cadre de l’étude de ces mortalités estivales, nous avons caractérisé l’étiologie d’une des maladies survenant sur les stades juvéniles (Pacific Oyster Mortality Syndrome, POMS). Nous avons montré qu’une bactériémie sévère opportuniste était à l’origine des mortalités et qu’elle survenait suite à une déstabilisation du microbiote conséquente à une immunodépression des huitres causée par l’infection avec le virus OsHV-1 μVar. Par ailleurs, nous avons montré qu’il était possible de stimuler les défenses immunitaires des huitres en les traitants avec une microflore environnementale au cours de leur développement larvaire. Cette stimulation permet aux huitres de mieux survivre lors d’un épisode infectieux. Egalement, nous avons montré que des huitres résistantes présentent, en période infectieuse en milieu naturel, une association systématique avec un groupe spécifique de cyanobactéries, suggérant un rôle protecteur de ces bactéries au cours de la pathogénèse potentiellement par compétition positive. Ces résultats ouvrent les perspectives d’un champ d’application pour l’usage de probiotiques appliqués à l’ostréiculture.

La thèse proposée se fera dans la suite de ces travaux, les études envisagées auront pour objectif:
– Identifier et générer une collection d’espèces bactériennes préférentiellement associées aux huitres ayant une meilleure survie lors d’épisode infectieux (Partie 1)
– Caractériser l’effet immunomodulateur de ces bactéries sur les huitres (Partie 2)
– Proposer une formule probiotique permettant de répondre aux besoins de la profession (partie 3)

CURSUS :
2018-2019 : Master 2 de Microbiologie parcours Mécanismes Moléculaires Microbiens. Université de Caen Normandie et Université de Rouen Normandie. (mention AB)
2017-2018 : Master 1 de Microbiologie. Université de Caen Normandie (mention AB)
2017 : Licence de biologie parcours Microbiologie. Université de Caen Normandie
2012 : Baccalauréat Technologique série Sciences et Technologie de Laboratoire, spécialité chimie de laboratoire et procédés industriels. Toulouse (mention AB)